Nos races

Siberian Husky

En quelques mots...Le Husky de Sibérie est éveillé et sociable, et se caractérise par sa gentillesse et par la douceur de son tempérament. Il ne dispose pas du naturel possessif d’un chien de garde, ne témoigne pas d’une méfiance extrême envers les étrangers et n’est pas agressif envers les autres chiens. Chez l’adulte, on peut trouver, dans une certaine mesure, de la réserve et de la dignité. Son intelligence, sa docilité et son désir de plaire font de lui un compagnon agréable et un travailleur plein de bonne volonté.HistoireLes caractéristiques les plus importantes du Husky de Sibérie sont sa taille, son ossature modérément développée, ses proportions harmonieuses, l’aisance et la liberté de ses allures, sa robe et sa queue correctes, sa tête et ses oreilles plaisantes et son bon naturel

Setter Anglais

Le Setter Anglais en quelques mots...Tout chez lui respire la performance et exalte des qualités innées qui expliquent son succès tant dans les fields qu’en chasse pratique. Très actif et doué d’un sens aigu de la chasse, c’est un chien extrêmement amical et doué d’un bon caractère.De taille moyenne, pur dans ses lignes, élégant dans son aspect et dans ses allures, voici en quelques mots comment le standard décrit ce chien merveilleux, qui a glané ses galons de chien d’exception, tant auprès des néophytes que des puristes.Histoire du Setter AnglaisDéveloppé en Angleterre par des amateurs qui cherchaient un chien « arrêtant » la plume, dès le XIVème siècle lorsqu’il s’appelait Setting Spaniel, son élevage évolua fortement lorsque deux hommes se lancèrent dans l’élevage : Edward Laverack (1800-1877) considéré comme le père du Setter anglais moderne et Mr Richard Purcell Llewellin (1840-1925) qui se spécialisa dans le chien de travail auquel souvent l’appellation Setter Llewellin devint la règle, notamment dans les pays anglo-saxons.Cliquez ici pour en savoir plus sur le chiot et le chien Setter Anglais: Entretien, alimentation, education du Setter Anglais...

West Highland White Terrier

Le West Highland White Terrier ou Westie en quelques mots...Petit, actif, plein d’allant, rustique, le Westie est pourvu d’une bonne dose d’amour-propre, avec un air fripon. Vif, gai, courageux, indépendant, mais affectueux, ce p’tit terrier blanc est devenu le plus adulé des terriers d’EcosseDescription du West Highland White TerrierCe petit chien est solidement construit. La poitrine est bien descendue, ainsi que les dernières côtes, le dos est droit, l’arrière-main est puissant avec des membres postérieurs musclés, faisant preuve, manifestement, de force et d’activité magnifiquement combinées.Son mouvement est un condensé de facilité, de puissance et d’élégance. Le mouvement est dégagé, droit devant et facile de toute part. Les antérieurs se portent en avant sans contrainte à partir de l’épaule. A l’arrière, le mouvement est franc, puissant et ramassé. Grassets et jarrets sont bien fléchis et les jarrets s’engagent sous le corps pour donner l’impulsion.Cliquez ici pour en savoir plus sur le chiot et le chien Westie: Entretien, alimentation, education du Westie...

Cairn Terrier

Le Cairn Terrier en quelques mots...Le Cairn doit donner l’impression d’un chien actif, plein d’allant et rustique. D’un naturel intrépide et enjoué, il est sûr de lui, mais pas agressifHistoire du Cairn TerrierHistoriquement, cet Ecossais charmeur ne serait qu’une branche remontant au Skye Terrier, mais avec une particularité : celle d’avoir un poil court. Cette particularité physique n’était pas la seule, puisque le pool qui allait servir à fixer les caractéristiques distinctives de la race, était élevé… sur l’Ile de Skye, par le Capitaine Martin MacLeod. Ses Skyes à poil court allaient former la souche la plus influente dans la sélection du Cairn terrier.Agile et éveillé, il a l’aspect naturel d’un terrier apte au travail. En station debout, il est bien planté sur ses antérieurs. L’arrière-main est solide et les côtes sont bien descendues. Très dégagé dans ses allures, avec un pas dégagé et facile, une bonne extension des antérieurs vers l’avant et des postérieurs donnant une forte impulsion. Comme tout terrier de travail, son poil lui permet de résister aux intempéries.Sachez pour la petite histoire, que le Scottish et le Westie comptent le Cairn comme principal ancêtre commun